Présentation du CCAS

Le C.C.A.S. – Centre communal d’action sociale – a pour mission de mettre en œuvre la politique sociale de la commune. Il intervient en matière d’aide sociale légale et facultative, en partenariat avec tous les acteurs sociaux présents sur la commune et le territoire, notamment la Maison du Département de l’ouest limousin où les assistantes sociales de secteur tiennent leurs permanences.

Que trouve-t-on au C.C.A.S. ?

Accueil, écoute et orientation du public, instruction des dossiers d’aide aux personnes âgées, aide aux personnes handicapées, instruction des dossiers d’admission en centre d’hébergement, aides ponctuelles aux personnes en difficulté…

Permanence de l’assistante sociale de secteur :
Mme Chantal CARENTON
Tous les Mardi de 9h00 à 11h30

Aide sociale légale

L’agent du C.C.A.S de Saint-Brice-sur-Vienne assiste les familles et bénéficiaires des aides pour la complétude des dossiers d’aide transmis par les Conseil départementaux.

L’aide sociale légale concerne :

  • Le placement en maison de retraite
  • Le placement en long séjour pour les personnes âgées
  • Le placement en foyer pour les personnes handicapées
  • Les demandes d’heures d’aide-ménagère
  • Les demandes pour bénéficier de repas à domicile
  • Les demandes pour bénéficier de repas au foyer club de la maison de retraite
  • Les demandes d’obtention d’un passeport libre circulation pour les bénéficiaires du RMI.

Aide sociale facultative

Le C.C.A.S. de Saint-Brice-sur-Vienne peut venir en aide aux personnes ou familles en difficulté financière. Il s’agit d’une aide ponctuelle sous différentes formes dans des conditions particulières.
Le C.C.A.S. peut intervenir à la demande du Maire ou de ses adjoints et de l’assistante sociale de secteur.

Toute demande devra être accompagnée de justificatifs.

Liste indicative des aides facultatives :

  • Des secours financiers pour des besoins clairement identifiés
  • Une aide pour la mobilité sur production d’un justificatif pour un emploi
  • Des secours pour aider à régler des frais de cantine, séjours en halte-garderie…

Cette liste des aides facultatives n’est pas exhaustive car chaque cas est étudié au vu de sa situation

Participations aux familles

Le C.C.A.S. de Saint-Brice-sur-Vienne participent également aux frais pour :

  • Les voyages scolaires (séjours linguistiques, classes de mer, de neige…),
  • Les colonies de vacances,
  • Les centres de loisirs.

Toute demande devra être accompagnée d’un justificatif (facture acquittée ou justificatif de l’établissement concernant le règlement des frais).

Actions en faveur des aînés et personnes défavorisées

Le C.C.A.S. se fait le relais de la politique sociale en faveur des personnes âgées de la ville. Il gère ainsi la distribution du colis des aînés, l’organisation du repas des anciens. Tous les ans, il aménage le plan canicule mis en place par l’État.

Colis des aînés : un colis est offert à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus, habitant sur la commune qui ne peuvent ou ne souhaitent pas assister au repas organisé par la municipalité. Les élus font la distribution à partir de début décembre. Plus de 200 personnes sont bénéficiaires de cette attention municipale.

Repas des aînés : Mi-décembre, la municipalité invite les personnes de 65 ans et plus, habitant sur la commune à participer au repas des aînés. Les inscriptions se font auprès de l’agent d’accueil de la mairie à partir de début novembre.

Les nouveaux récipiendaires doivent se présenter munis d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité.

Les conjoints ou compagnons qui ne sont pas âgés de 65 ans et plus, peuvent participer au repas (tarif : 21.00 €), ainsi que les personnes extérieures qui souhaitent accompagnés les aînés (tarif de 23.00 €).

Plan canicule : lorsque le plan canicule est déclenché par les services de l’État, le C.C.A.S. prend le relais sur la commune en invitant les personnes isolées à se faire connaitre. Elles sont ensuite régulièrement appelées par les agents du C.C.A.S. ou les élus qui s’assurent ainsi de leur bonne santé.

Pandémie : Lorsqu’un confinement est instauré par l’État, le C.C.A.S. prend le relais sur la commune en invitant les personnes isolées et/ou fragiles à se faire connaitre. Le C.C.A.S. entre alors en relation avec elles pour connaître les éventuels besoins : portage de médicaments, de fournitures de 1ère nécessité… Elles sont ensuite régulièrement appelées par les agents du C.C.A.S. ou les élus qui s’assurent ainsi de leur bonne santé.